Le pinard en France, c’est sacré comme la Sainte Vierge. Coluche ajoutait que le pinard ça devrait même être O-BLI-GA-TOI-RE ! C’est une « institution », disent les « intellos » plutôt avertis, qui l’aiment sans doute aussi le pinard. Y a du « culturel » dans cette affaire-là ! Un repas sans un bon pinard, dit-on, « ça se fait vraiment pas » chez nous. « Bois, tu seras un homme, mon fils, disent alors les pères, qui s’y connaissent en chopine. Un p’tit canon, ça n’a jamais fait de mal à personne. Les toubibs disent même que c’est bon pour la santé ! Alors y a plus qu’à mettre un peu de pinard dans l’eau des gosses pour les habituer.

Des bobards tout ça ! Merci à madame la ministre de la Santé d’avoir ouvert sa g… pour dire que le pinard c’est aussi un alcool, y a pas à tortiller, c’est la vérité vraie.
Mais en France faut pas toucher au pinard, car le pinard ça rapporte des sous ; vous rendez-vous compte : près de 9 milliards d’euros en exportations, et puis ça fait du taf : environ 600 000 jobs. Bordeaux, Bourgogne, Champagne…, tout le monde connaît dans le monde. C’est comme le Concorde ou le paquebot France, que du prestige pour la vieille Gaule, indétrônable 1er exportateur mondial de pinard.
Mais, je redis, le pinard c’est de l’alcool, comme la bière et même le cidre. Enfilez-vous 4-5 verres de pinard à 12-13 degrés, et vous verrez les dégâts. « Boire ou conduire, faut choisir », vous vous rappelez la pub ?
Le pinard, quoiqu’on dise, c’est d’abord un truc de vieux, les gamins, eux, y préfèrent une bonne mousse ou, quand y vont en boîte, un bon alcool fort.

Enfin, moi, je l’avoue, qui ne bois ni pinard ni alcool fort, je vous le dis : y en a marre des soulards : au pinard, au Ricard, au whisky ou à n’importe quoi. Y en a marre de ces mecs et de ces nanas « bourrés comme des coins » et qui en plus font des trous à la Sécu : 2 millions d’alcoodépendants, 30 % d’accidents routiers de leur faute, des cancers en pagaille : du foie, de l’œsophage, de la bouche.

Bon, soyons justes envers le pinard. Consommé avec modération : 1 p’tit canon par jour (de bon pinard évidemment), les toubibs disent que ça a des effets vasodilatateurs, anti-agrégants et anti-oxydants, bref que c’est bon pour le cœur et que ça protège de l’Alzheimer, mais à condition d’avoir à côté un régime alimentaire comme il faut, c’est-à-dire des fruits, des légumes, du poisson.
Morale de cette histoire de pinard. « Boire un petit coup c’est agréable, à condition de pas rouler sous la table »

FANTOMAS