Dix hommes en bonne santé, âgés de 20 à 45 ans, sont alités 60 jours, inclinés la tête en bas de six degrés, les pieds légèrement surélevés, une position qui simule les effets de l’impesanteur en provoquant une redistribution du volume sanguin vers la partie supérieure du corps, donc des modifications notamment de la volémie, des performances cardiaques et des résistances vasculaires, comme on l’observe dans l’espace.

Durant l’étude, les volontaires prennent plusieurs fois par jour un « cocktail » alimentaire antioxydant et anti-inflammatoire (mélange d’extraits naturels polyphénoliques de plantes alimentaires). Afin d’étudier les effets de ce complément alimentaire, la moitié du groupe prend effectivement le complément alimentaire, tandis que l’autre moitié du groupe, tout en étant alitée, ne prend pas ce cocktail et sert de groupe de contrôle.

Ils sont suivis par 16 équipes scientifiques européennes qui s’intéressent aux modifications induites par l’alitement et aux effets de ce cocktail sur le métabolisme, le système cardiovasculaire, les muscles, les os, les systèmes immunitaires et neurosensoriel ou encore le sommeil.

L’étude se déroule en deux campagnes de dix hommes volontaires chacune, de janvier à avril puis de septembre à novembre. Chaque campagne dure trois mois et se déroule en trois phases :
·    15 jours de pré « Bed rest » pour mesurer les paramètres physiologiques de base sur chacun des volontaires,
·    Deux mois d’alitement au cours desquels ces paramètres sont à nouveau mesurés,
·    15 jours de post « Bed rest » pour étudier la cinétique de récupération de chacun des volontaires.