Auguste Belloc. Nude. c. 1858 Via moma

Auguste Belloc. Nude. c. 1858 Via moma

Belloc fait ses études au lycée Louis-le-Grand à Paris et s’intéresse à la photographie dès 1845, plus particulièrement au procédé du collodion humide. Bon perdant, devant les succès de Frederick Scott Archer, il nomme ce procédé le Archerotype.

En 1853, il publia à compte d’auteur un Traité théorique et pratique du procédé au collodion en photographie.

Belloc a plusieurs studios (boulevard Montmartre, rue de Lancry) et est l’un des membres fondateurs de la Société héliographique (1851) et l’un des premiers membres de la Société française de photographie (fondée en 1854), qu’il rejoint en 1855.