Quant à la Russie, ce pays va dépenser plus de1,4 milliard de dollars pour le renforcement et la maintenance de ses armes nucléaires au cours de la période 2014-2016, le pays prévoyant de mettre à niveau près de 85% de ses armes nucléaires stratégiques d'ici 2020 .

Décidemment le retrait du pourvoi au conseil d’état fait encore couler beaucoup d’encre. En effet dans l’article de la Provence du 20 mai 2014 intitulé : un audit bientôt lancé sur les finances de la commune, on pouvait également lire  un : « Quid de la culture de la paix ? » anxieux de savoir si Aubagne est toujours une ville de paix.  D’après ces quelques lignes  l’association Mayors for Peace jouerait un rôle croissant auprès des Etats et des Institutions pour le désarmement nucléaire.

 

Pour certains si Aubagne est devenu le centre du nombril du monde en conversant avec les grands de ce monde, plus prosaïquement nous avons lu les dernières conclusions du SIPRI (Institut International de recherche sur la paix de Stockholm) histoire de savoir où nous en étions avec le désarmement nucléaire.

 

Si la quasi-totalité des Etats (188 sur 193) font partie du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, le contrôle reste difficile.

 

Même si on observe une diminution des dépenses militaires dans les pays occidentaux, dans le reste du monde celles-ci ont augmenté de 1,8%. En tête du classement la Chine, Russie et Arabie Saoudite figurent parmi les 23 Etats qui ont plus que doublé leurs dépenses militaires depuis 2004 ! Selon le directeur du programme de Dépenses militaires du SIPRI le Dr Sam Perlo-Freeman, l’augmentation importante se poursuit sans relâche dans les pays émergents et principalement dans les pays du Moyen-Orient qui ont augmenté leurs dépenses militaires de 4% en 2013. Ce responsable déplore l’opacité de certains pays comme  le Quatar, la Syrie, l’Iran, les Emirats Arabes qui ne révèlent aucune donnée sur leur arsenal militaire.

 

En 2010 Le département américain de la Défense annonçait que les Etats-Unis possédaient 5.113 têtes nucléaires dans leur arsenal disponible, ainsi que « plusieurs milliers » d’autres ogives hors d’usage attendant d’être démantelées. En revanche, ces milliers de têtes désactivées ou démantelées à divers degrés ne sont pas prises en compte. Celles-ci pourraient, en théorie, être reconstituées ou leur matériel nucléaire recyclé. Au total, les estimations de l’arsenal complet des Etats-Unis varient de 8.000 à 9.000 unités, mais le Pentagone refuse de donner un chiffre précis.

 

Quant à la Russie, ce pays va dépenser plus de1,4 milliard de dollars pour le renforcement et la maintenance de ses armes nucléaires au cours de la période 2014-2016, le pays prévoyant de mettre à niveau près de 85% de ses armes nucléaires stratégiques d’ici 2020 .

 

Nous ne nous éterniserons pas sur la Corée du Nord où l’Iran qui créaient des programmes nucléaires difficilement contrôlable par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique. Et qui pourra leur interdire !

 

 

 

A la lecture de tous ces éléments, permettez-nous d’être dubitatifs sur la capacité d’écoute et de conseils qu’un groupement de villes sur les Etats et les Institutions qui, poussent leurs ogives nucléaires sur l’échiquier mondial dans un souci permanent de revendications guerrières hégémoniques.  

 

 

 

Aubagne ville de paix ! Ne deviendra pas une ville de guerre ! Nous souhaitons vivre en paix dans une ville désendettée, sécurisée, propre et prospère et nous cultiverons ainsi ensemble des valeurs communes.

G.Frixon