PORTRAIT

31 ans – Sportive de haut niveau en athlétisme Handisport – Détentrice de 2 records du monde (400m et Saut en longueur) – Triple Championne Paralympique – Présidente du comité paralympique et sportif Français  

Le début du parcours sportif …

Marie-Amélie Le Fur pratique l’athlétisme depuis l’âge de 6 ans. Après avoir décroché de nombreux titres départementaux et régionaux, au cours de l’année 2003, elle réalise la 4° performance Française sur 1000 m en 2′ 58. Ce fut l’événement qui propulsa son palmarès vers le haut avec deux titres de championne de France, en cross pompiers et 500 m piste pompiers.

Le cours de la vie …

Le 31/03/2004, victime d’un très grave accident de scooter, Marie-Amélie doit être amputée de la jambe gauche au niveau du tiers inférieur (sous le genou).

Malgré la difficulté de cette épreuve, elle est amenée à recourir seulement 4 mois après son accident, même si médicalement on lui disait qu’il faudrait attendre une année minimum. C’est la présence de ses proches, famille, amis qui lui ont donné la force de se fixer de nouveaux objectifs, de reprendre gout à la vie. 

La continuité de l’objectif sportif …

Ayant repris la direction dès stade dès l’automne 2004, Marie-Amélie réalise ses premières compétitions handisports dès 2005

Au cours de sa carrière, Marie-Amélie participe à 4 championnats du monde 

  • 2006 à Assen (3 médailles d’argent), 
  • 2011 à Christchurch deux titres (100m et 200m)
  • 2013 à Lyon trois médailles d’argent (100m, 200m, Longueur)
  • 2015 à Doha 4 médailles dont deux titres (400m, Longueur) et deux médailles d’agent

Ainsi qu’à trois Jeux Paralympiques : 

  • Pékin en 2008, avec 2 médailles d’argent (100m et saut en longueur)
  • Londres en 2012 Médaille d’or (100m), d’agent (200m) et de Bronze (Longueur)
  • Rio en 2016 double médaillée d’or (400m, saut en lognueur) et médaille de bronze sur 200m

La construction de ce parcours sportifs n’a pas de secret puisqu’il passe par de l’entraînement et des sacrifices au quotidien, 9 à 12 séances hebdomadaires, de la Préparation Physique, de la Préparation mentale et une Rigueur nutritionnelle. Un programme chargé pour cette sportive qui n’est pas « professionnelle ».

La reconstruction du projet professionnel …

Jeune sapeurs pompiers de l’âge de 12 à 18 ans, Marie-amélie LE FUR rêvait de devenir sapeur pompier professionnel, rêve brisé par la survenue de son handicap. 

Après avoir réalisé un master recherche en physiologie du mouvement humain, elle intègre la société EDF en 2011 pour y construire progressivement son avenir professionnel en parallèle du sport. 

Mon combat …