nacelle_opt

La montée en cadence de la production de Safran Nacelles pour le programme A320neo a franchi une étape importante avec l’arrivée d’une « grosse » livraison : celle d’un autoclave de 70 tonnes destiné à la production d’éléments en composite.

Après un long trajet depuis l’Allemagne, cette machine de 14 mètres de long et large de 5 mètres est prête à être mise en place dans un nouveau bâtiment de 800 m2, sur le site havrais.

Quand il sera en ordre de marche, le nouvel autoclave sera dédié à la production d’une pièce majeure dénommée « inner fixed structure » (ou IFS), entrant dans la composition des nacelles des moteurs CFM International LEAP-1A qui équipent les biréacteurs de la famille Airbus A320neo. Cet autoclave sert à produire les conditions de température et de pression élevées (200° C / 7 bars) exigées pour la fabrication de pièces de haute performance en composite léger.

Un réel appui pour la montée en cadence de la production de l’A320neo

Safran Nacelles est responsable de la conception de la nacelle de l’A320neo et de son intégration complète avec le moteur avant livraison à Airbus. Retenue en 2011 par l’avionneur toulousain, Safran Nacelles a passé les années suivantes à préparer et monter la production des nacelles de l’A320neo – avec pour objectif de relever le défi d’accélérer le rythme de production.

L’acquisition et l’installation du nouvel autoclave au Havre représente un investissement d’environ 1 million d’euros, auquel s’ajoute1.5 million d’euros pour le nouveau bâtiment qui l’abrite.

En tant que modèle « new engine option » de l’A320ceo (current engine option), best-seller d’Airbus, et en service au sein des compagnies aériennes depuis 1988, l’A320neo prend la relève ! Le choix de Safran Nacelles pour être le fabricant de la nacelle de l’A320neo s’explique par le rôle joué durant plusieurs décennies en tant que fournisseur des inverseurs de poussée destinés aux moteurs CFM International CFM-56 de l’A320ceo.

Safran Nacelles  prévoit une production de 560 nacelles d’A320neo en 2019, soit trois ans tout juste après la livraison de la toute première à Airbus en juin dernier. En comparaison, la fabrication des inverseurs de poussée de l’A320ceo n’a atteint ce même cap des 560 unités produites que 30 ans après que Safran Nacelles eut débuté les livraisons de ce sous-ensemble de nacelle.