L’UE doit ‘‘s’engager avec ses partenaires pour promouvoir la paix, la sécurité et la prospérité dans le monde’’, a déclaré mardi Ramón Luis Valcárcel devant 140 ambassadeurs de l’UE.

Le vice-président du Parlement européen, Ramón Luis Valcárcel, a ouvert au nom du Président Antonio Tajani la conférence des ambassadeurs de l’UE 2018 réunissant 140 ambassadeurs de l’UE venus du monde entier.

La conférence des ambassadeurs de l’UE se tient chaque année. Cette année, une partie de l’événement s’est déroulé au Parlement, où les ambassadeurs ont rejoint des députés pour une série d’ateliers et de débats. Le programme se concentrait notamment sur les élections européennes à venir.

Le vice-président Valcárcel a déclaré: ‘‘Nous sommes les témoins d’une nouvelle vague de populisme à travers le monde, qui offre des solutions simplistes de haine, de xénophobie et de protectionnisme, incompatibles avec une gouvernance mondiale solide. À une époque où le multilatéralisme est de plus en plus ébranlé, il est plus que jamais essentiel que l’Union européenne fasse front et soit unie dans la promotion d’un ordre multilatéral fondé sur les règles.’’

‘‘Nous devons agir avec responsabilité et nous engager avec nos partenaires pour promouvoir la paix, la sécurité et la prospérité dans le monde au travers d’un ordre international stable et prévisible.’’

Quatre défis prioritaires pour l’UE

Les ateliers se sont concentrés sur quatre priorités: la gouvernance économique, le changement climatique, la migration et la sécurité.

Le vice-président du PE a déclaré que l’UE devait défendre des échanges libres et équitables fondés sur les règles de l’OMC, soulignant que la croissance et les emplois dépendent en grande partie d’un système de commerce mondial ouvert. Il a ensuite rappelé que le Parlement réuni en plénière avait appelé à une ‘‘diplomatie climatique de l’UE’’ afin d’intégrer le climat dans tous les domaines de l’action extérieure, notamment le commerce, la coopération au développement et l’aide humanitaire.

Le changement climatique est aussi étroitement lié aux flux migratoires, car ‘‘il exacerbe les conditions qui conduisent à la migration dans les zones vulnérables’’, a-t-il déclaré. Il a salué l’approche multilatérale concernant ce défi, avec l’objectif de créer un partage mondial plus équitable des responsabilités dans le traitement des mouvements migratoires.

‘‘L’UE doit encore renforcer ses capacités de sécurité et de défense, ainsi que ses moyens pour prévenir les conflits, construire la paix et renforcer la sécurité internationale’’, a-t-il ajouté, rappelant que le Parlement avait exhorté les États membres à s’engager pour une défense européenne commune autonome.

Le vice-président Valcárcel a conclu en déclarant: ‘‘L’Union européenne a clairement un rôle majeur à jouer dans la gouvernance internationale et nous devons continuer à proposer des solutions globales à nos défis communs. Pour exploiter pleinement notre potentiel, nous devons être plus ambitieux et plus unis afin de parler d’une seule voix sur la scène internationale.’’