jack_opt

Un certain nombre de personnalités ont signé un appel publié par « Libération » intitulé : »Arrêtons la main de Poutine à Alep ». Tous dénoncent avec vigueur et raison les crimes commis par Poutine et Bachar al-Assad. Mais jamais, ces grands esprits ne mentionnent la présence parmi ceux qu’on appelle pudiquement des « rebelles » des représentants d’Al Qaïda, rebaptisés le Front Fatah al-Cham, ou du groupe salafiste Ahar al-Cham, à croire que les djihadistes de ces sinistres organisations sont devenus par miracle des humanistes et des libérateurs. Parmi les signataires de la tribune, on trouve quelques personnes qui avaient applaudi l’invasion de l’Irak de 2003, comme quoi la sagacité d’hier explique la lucidité aujourd’hui.