Les membres de la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures ont voté en faveur de la révision du Règlement de l’Agence Frontex. Dotée d’un mandat considérablement renforcé, l’Agence disposera désormais d’une réelle capacité opérationnelle. En effet, Frontex sera constitué d’un contingent permanent pour parvenir progressivement à 10 000 agents à terme. Parmi les autres changements clefs, ce nouveau Règlement permettra également aux équipes d’apporter un véritable soutien dans le cadre des opérations de retour suite à la demande d’un État membre ou de sa propre initiative.

Nathalie Griesbeck, rapporteure pour son groupe parlementaire se réjouit de l’adoption rapide de ce Règlement tout particulièrement important pour la sécurité des frontières externes de l‘Union européenne : « Cette révision est une double réussite : d’une part, nous européanisons le fonctionnement de l’Agence et ainsi la gestion intégrée de nos frontières via notamment la création de ce corps permanent. D’autre part, nous renforçons fortement le travail opérationnel de l’Agence. Ces deux aspects clefs contribueront efficacement à consolider la protection de nos frontières externes ».

Le vote devra désormais être confirmé à Strasbourg par l’ensemble des députés lors de la dernière session plénière d’avril.

Bruxelles, le 2 avril 2019 Élue depuis 2004 au Parlement européen sur la circonscription Est, Nathalie Griesbeck, Présidente de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme, est par ailleurs Vice-présidente du MoDem (Mouvement Démocrate).