Nous allons participer, aux côtés d’autres sensibilités, à la reconstruction d’une alternance crédible aux socialistes et à la droite bonapartiste. Plusieurs décennies de renforcement de l’Etat-Providence par ces deux tendances autoritaires ont mené la France à la catastrophe. 
 
Nous voulons redonner de l’espoir aux Français, avec une triple ambition : libérer l’économie de ses carcans pour retrouver la croissance et l’emploi, redéfinir le périmètre de l‘Etat au profit d’une société civile renforcée dans ses responsabilités, et protéger nos libertés sans lesquelles il n’y a pas de prospérité ni de bonheur possible.
 
Nous croyons plus que jamais à l’entreprise, au libre-échange et à la concurrence la plus ouverte possible dans tous les secteurs non régaliens, en France comme en Europe. Nous restons les fervents défenseurs de l’esprit coopératif, ferment du lien social. C’est dans cette perspective que nous souhaitons un retour à un Etat limité dans ses prérogatives : moins omniprésent dans le quotidien des Français, moins infantilisant. Condition pour que l’individu, la famille et, plus largement, la société civile se retrouvent au cœur des initiatives dans tous les domaine (culture, recherche, nouvelles solidarités, etc.). 
 
Voilà le projet de liberté et de responsabilité que nous ferons entendre au sein de l’UDI. En en devenant parti membre, le PLD conservera toute sa liberté de ligne, et de ton. Il assurera également à chacun d’entre vous un droit de regard, à stricte égalité avec les adhérents des autres partis, sur la marche de l’UDI. Et il trouvera une plateforme solide pour diffuser son message politique et lancer une nouvelle génération. 
 
Nous vous espérons toujours plus motivés et nombreux pour participer à la construction d’un pôle libéral puissant au coeur de la vie politique de notre pays.
 
Libéralement,
Aurelien V.