Sa mère est une communiste militante, et son père est engagé au sein de l’Église réformée. Elle grandit à Saint-Étienne, puis fait ses études à la faculté de théologie protestante de Paris et de Montpellier. Elle devient pasteur en 1994, dans la vallée de l’Eyrieux en Ardèche, puis à Châtellerault dans la région Ouest2. Elle occupe également le poste de chargée de mission de l’équipe nationale de catéchèse de l’Église réformée et est rédactrice en chef du journal régional Échanges.

Depuis 2013, elle est pasteure à l’Église protestante unie de Besançon. Elle devient, par la suite, présidente du conseil régional de la région Est de l’Église réformée de France. À la création de la région unie Est-Montbéliard de l’Église protestante unie de France, elle est élue vice-présidente du conseil régional.

Le , elle est élue présidente du conseil national de l’Église protestante unie de France, au cours du synode national de l’Église, à Lille.

Divorcée, elle est remariée à un pasteur d’origine allemande. Elle est à la tête d’une famille recomposée de sept enfants
Emmanuelle Carrière-Seyboldt, née le à Lunel, est une pasteure française. Elle est élue présidente du conseil national de l’Église protestante unie de France en mai 2017.