A l’occasion de la visite à Bangalore de Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et AS Kiran Kumar, Président de l’ISRO, ont signé un accord pour créer un groupe de travail conjoint dans le domaine des technologies des lanceurs spatiaux. La coopération franco-indienne dans le domaine des lanceurs remonte aux années 60 avec le lancement en Inde de fusée-sonde puis la production sous licence des moteurs Viking. La coopération spatiale récente entre les deux pays s’est resserrée autour du développement et de l’exploitation des satellites de surveillance du climat, Megha-Tropiques et Saral-AltiKa. La mise en place d’échanges techniques pour le développement des futures générations de lanceurs, relance donc un partenariat historique particulièrement fructueux tout en misant sur la conjonction de la puissance d’innovation des deux partenaires. Des ingénieurs de l’ISRO seront formés au CNES et dans la foulée, un groupe de travail technique évaluera les synergies sur les développements en cours et examinera des projets de concepts futurs, en particulier dans le domaine du réutilisable.

La méthode indienne de conception frugale des outils spatiaux sous-tend également les travaux des nouveaux acteurs privés du secteur spatial indien, Bangalore s’imposant après la Californie comme l’un des centres les plus prometteurs du NewSpace. C’est dans ce contexte que Jean-Yves Le Gall et Rahul Narayan, Président Directeur Général de la start-up Axiom Research Labs, ont signé un accord portant sur la participation du CNES à la mission Team Indus, destinée à poser sur la Lune un module et deux rovers en janvier 2018. Le CNES fournira deux micro-caméras de dernière génération, développées en partenariat avec l’industriel français 3DPlus, une technologie dans laquelle la France est leader mondial. Les caméras CASPEX (Color Cmos Camera for Space Exploration), constitueront les yeux du rover indien. Premier alunissage privé, la mission marquera également le premier envoi d’une technologie française sur la Lune. Team Indus, s’appuyant sur des calendriers courts et des méthodes hautement innovantes, s’inscrit dans le cadre du GoogleX-Prize qui récompensera le premier acteur privé capable de faire atterrir un module sur la Lune, d’y faire évoluer un rover et de renvoyer vers la Terre les données recueillies.

A l’issue de cette visite, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Les accords passés aujourd’hui étendent la coopération spatiale franco-indienne aux lanceurs futurs et à l’exploration planétaire. Le maintien de notre compétitivité dépend de notre capacité à fusionner le meilleur de l’innovation et c’est tout l’objectif de ce rapprochement entre le CNES et les acteurs du spatial indien. A cet égard, je remercie Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, pour avoir honoré de sa présence la signature de ces accords, marquant ainsi le soutien du gouvernement français à cette coopération d’exception. »