Mois : janvier 2012

ALI BONGO DICTATEUR OU DEMOCRATE? AVEC L’ORGANISATION DE LA CAN , LE GABON S’OUVRE AU MONDE

Lors de son arrivée au pouvoir , des nombreux partis de l’opposition le traitaent t de dictateur et de busnessman.Mais 3 ans après , Ali BONGO demontre le contraire à l’opposition . Un gouvernement d’ouverture avec l’arrivée d’un leader de l’opposition MAGANGA MOUSSAVOU et l’ouverture du Gabon à travers l’organisation de la CAN. Des nombreux observateurs se posent dejà la question de savoir si Ali BONGO n’est il vraiment pas le démocrate que présentait le Parti Démocrate Gabonais; pour le moment  nul ne saura repondre à cette question. L’avenir nous dira après la CAN. Pour le moment Ali BONGO est la route de la démocratien en exposant son pays aux yeux des observateurs internationnaux à travers la...

Lire la suite

LE LIBERALISME A MADAGASCAR VA T- IL MARCHER ?

Oasis Kodila Tedika – Le 19 janvier 2012. Madagascar subit actuellement la règle selon laquelle un coup d’Etat s’avère catastrophique pour l’économie. En 2009, Andry Rajoelina a fait son coup d’Etat : l’économie malgache s’est repliée de 3,7% la même année. En 2010, l’île a affiché une croissance modeste de 0.3 %. On estime qu’elle pourrait se situer à 2% à la fin de 2012, toutes choses restant égales par ailleurs. On est loin de son taux record de 9,8% en 2003. Néanmoins, les économistes admettent que le potentiel de croissance de ce pays est important, pourvu que l’on regarde minutieusement les vrais problèmes qui contraignent principalement l’investissement privé : risques sur l’appropriabilité privée des rendements de l’investissement, rendement social de l’investissement et coût élevé de financement. En effet, les investisseurs dans ce pays ne peuvent réellement pas s’approprier leur investissement ou son rendement principalement à cause de l’instabilité des décisions politiques ou gouvernementales et de la volatilité de la situation macroéconomique. Les deux causes étant accentuées par le coup d’Etat de 2009. Cette instabilité des décisions politiques a accru le risque d’investissement, car affectant très fortement le droit de propriété ou/et le respect de contrat. Le secteur privé se plaint notamment du devenir juridique incertain des contrats et concessions signés par le gouvernement actuel, ainsi que de la révision des contrats passés par le gouvernement précédent. Les réformes...

Lire la suite

L’AFRIQUE OBTIENDRA-T-ELLE VRAIMENT PLUS SUR LE CLIMAT

  Emmanuel Martin – Le 2 juin 2010. Alors que les négociations sur le climat reprenaient le 31 mai à la conférence de Bonn en Allemagne, à Nice, en France, le Président Sarkozy recevait nombre de dirigeants africains (les 31 mai et 1er juin) pour, entre autres, faire avancer l’accord sur le climat. Le texte proposé à Nice évoque « un système de financement à long terme permettant de passer à un financement de 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 », après les 30 milliards sur 2010-2012. A côté du « renforcement des marchés carbone » le texte propose aussi « le principe d’une taxe sur les transactions financières internationales ». Outre la lutte pour l’environnement, ces mesures entendent promouvoir le développement. Ces deux objectifs seront-ils atteints ? La thèse du GIEC est-elle toujours valide tout d’abord ? Question essentielle puisqu’un débat a en effet émergé fin 2009 sur la toute jeune et imprécise science du réchauffement climatique (notamment grâce à la « rebellion » des Professeurs Courtillot et Allègre en France). Ensuite, il y a eu des révélations sur des manipulations de données visant à « montrer » un réchauffement et sur des pressions pour empêcher la publication de travaux sceptiques du réchauffement, (le fameux climategate). Enfin, trois hivers plus rigoureux suivent une décennie de stabilisation des températures, sans corrélation statistique significative entre températures...

Lire la suite

LE LIBERALISME : SEULE ALTERNATIVE CREDIBLE EN AFRIQUE

Mamadou Koulibaly – Le 18 janvier 2012. On entend de manière récurrente des intellectuels se prononcer sur le problème de la pauvreté en Afrique qui perdure après plus d’un demi-siècle d’indépendance. Les débats sont passionnés et les voix africaines se multiplient pour dénoncer, s’insurger et certaines proposent des solutions. Sur les problèmes, tous sont unanimes : l’Afrique souffre encore aujourd’hui d’une forte domination des anciennes puissances coloniales et, dans les zones francophones regroupant les anciennes colonies françaises, la domination est plus vive encore à travers la monnaie (le franc CFA), les bases militaires, les réseaux dits françafricains qui incluent des entreprises multinationales protégées ; domination acceptée et même soutenue par des dirigeants africains malléables à souhait. Les populations africaines sont ainsi maintenues en captivité à la fois par un système de domination mondiale mais également par leurs propres dirigeants. Tel est le constat unanime. Généralement au banc des accusés on trouve au premier rang le trio capitalisme-mondialisation-néo libéralisme. Dans les propositions de solutions les plus fréquemment exprimées, les avis divergent. Certains pensent qu’il faut que les pays riches financent l’Afrique pour l’aider à sortir de la pauvreté ; d’autres affirment que les solutions doivent plutôt venir de l’Afrique elle-même et que les dirigeants devraient être moins corrompus et plus responsables pour soutenir le développement de leur pays à travers des aides, des investissements créateurs d’emplois et des programmes de...

Lire la suite

MOUVEMENT REFORMATEUR BELGE S’ALLIE AVEC OPEN VLD POUR LES COMMUNALES D’OCTOBRE

  « On va vous changer la ville! » C’est avec ce slogan que le MR et l’Open VLD se présenteront ensemble aux suffrages de la population de la Ville de Bruxelles lors des élections communales d’octobre prochain. Cette liste commune sera emmenée par le Sénateur MR Alain Courtois, tête de liste, devant la Députée régionale et actuelle Chef de groupe MR à la Ville, Marion Lemesre, le Conseiller communal Geoffroy Coomans de Brachène, et Els Ampe, la Chef du groupe Open Vld au Parlement bruxellois et Conseillère communale. La liste sera « poussée » par un tiercé composé de l’eurodéputée MR Frédérique Ries, et des Ministres d’Etat François Xavier de Donnea (MR) et Annemie Neyts (Open VLD). « Les libéraux bruxellois défendront un projet de ville alternatif à celui de la majorité actuelle et le présenteront à l’électeur à qui il appartiendra de juger, » a déclaré Alain Courtois à la presse. « Il n’y a pas de fatalité au non emploi, à la précarité, à l’absence de logement, aux difficultés rencontrées dans certains quartiers. Les libéraux entendent selon lui rendre aux Bruxellois la fierté de l’être, » a ajouté le Sénateur MR. Le thème de la campagne « On va vous changer la ville » s’appuiera sur un programme qui sera présenté au début du mois de juin. Libéraux francophones et flamands de la Ville de Bruxelles ont déjà fait liste commune en 2000 dans le cadre...

Lire la suite

D’APRES CHARLES MICHEL 2012 SERA L’ANNE DES LIBERAUX

C’est ce qu’a déclaré avec confiance, Charles Michel, Président du Mouvement Réformateur, en accueillant jeudi soir à Bruxelles plusieurs centaines de mandataires, militant(e)s et sympathisant(e)s du MR à l’occasion de la première étape de la tournée des vœux qui se poursuivra dès ce vendredi à Libramont, ensuite à Bierges, Jurbise, Namur, Eupen et Liège. Le Président du MR a fixé a cette occasion les balises et les priorités du MR pour l’année 2012, et ce particulièrement dans la perspective des élections communales d’octobre 2012. Ce fut donc l’occasion aussi pour Charles Michel d’annoncer officiellement la venue à Bruxelles de Didier Reynders, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, qui y sera candidat aux communales – il poussera la liste d’Armand De Decker à Uccle – et aux fédérales de 2012. Le Président du MR a rappelé à quel point le MR avait joué un rôle-clé dans la résolution de la plus longue crise politique de notre histoire, avec l’adoption d’un programme de Gouvernement fait sur mesure pour ces temps de crise. Mais qui n’enlève rien à la résolution et à la détermination du MR5 d’alléger les charges qui pèsent sur le revenu de toutes celles et ceux qui travaillent, ont travaillé, ou qui cherchent un emploi. «2011 aura aussi été l’année de l’unité et du rassemblement pour le MR, et aussi celle où les Réformateurs ont confirmé leur défense des...

Lire la suite

LES VERT’LIBERAUX DEPLORENT INFINIMENT LA DEMISSION DE M.HILDEBRAND

En quittant la direction, M. Hildebrand protège la crédibilité de la banque nationale suisse. Il fait passer sa personne après les exigeantes missions qui incombent à la BNS pour le futur de notre pays. Pour les Vert’libéraux, les politiques ne valorisent pas suffisamment cette prise de position, au vu des importants défis économiques que s’apprêtent à traverser notre pays en 2012. Dans ce contexte, les Vert’libéraux déplorent la perte de cet homme doté de solides qualités et compétences et les hautes performances de ce grand manager à la tête de la BNS. A travers des manoeuvres douteuses et des déclarations mensongères dans la presse, ses opposants sont parvenus à le pousser vers la sortie. Jusqu’à maintenant, il n’y a aucun gagnant dans cette affaire, mais bien des perdants : le marché bancaire suisse, la BNS, les médias et la politique. Les Vert’libéraux auraient souhaité que M. Hildebrand continue à se battre et prenne cette décision en dernier ressort. Cependant, en dépit son départ, il a su montré une véritable hauteur face à la...

Lire la suite

LES FEMMES CHEZ LES LIBERAUX SUISSE

PLR.Les Libéraux-Radicaux Femmes Les femmes PLR prônent une politique libérale de femmes pour des femmes – mais également pour des hommes, pour lesquels l’égalité des chances doit constituer un projet central. C’est une évidence pour notre lobby féminin que de s’engager pour des équipes mixtes en politique, dans l’économie et la société ainsi que pour une meilleure concillation de la vie famillale et professionnelle.  Être libérale, c’est plus qu’une identification politique – c’est une état d’esprit. Nous sommes positives et l’ambition nous va si...

Lire la suite

Newsletter

Faire un don au site

Vos dons sont essentiels, ce sont eux qui assurent le développement du site et garantissent son indépendance.