La retraite a plutôt une connotation positive. Elle est pour la plupart des Français synonyme de « nouvelle vie » (68%), dominée par « les loisirs » (63%), ainsi que la famille et les amis (48%).

Le Baromètre 2018 révèle pourtant que plus de sept Français sur dix se disent inquiets pour leur propre retraite, dont 83% des actifs qui craignent de manquer d’argent. En effet, seuls 25% des actifs estiment qu’ils disposeront de ressources financières suffisantes à la retraite. L’inquiétude grandit notablement auprès des retraités.

Pourtant, ils sont encore peu nombreux à préparer leur retraite, puisque seule la moitié des actifs épargne en vue de leur retraite et 27% en ont parlé avec un professionnel. On souligne qu’un retraité sur cinq a maintenu une activité professionnelle rémunérée après avoir réuni les conditions de départ à la retraite, principalement pour compléter son revenu.

Les Français et le système de retraite
S’agissant du rapport des Français au système de retraite, 73% se disent inquiets pour leur retraite, 84% pour le système de retraite dans son ensemble. Le financement du système de retraites est d’ailleurs en tête de leurs priorités avec l’assurance maladie (devant les autres aides, dont le logement et les complémentaires santé). Parmi les solutions envisagées pour pérenniser le système des retraites, les Français sont très majoritairement (83%) contre la possibilité de diminuer le montant des pensions de retraite, majoritairement (62%) défavorables à l’idée de reculer l’âge de la retraite (+3 points), et de plus en plus (48%, +2 points) se font à l’idée de développer les fonds de pension.

Le thème du financement des entreprises par l’épargne individuelle
Les Français ont une connaissance imparfaite de l’utilisation de l’épargne. Ils pensent à 59 % qu’elle sert à financer l’activité des banques et qu’elle bénéficie aux particuliers en dernier lieu. On note également une faible connaissance des Français concernant les produits financiers qui contribuent au financement des entreprises. Enfin, les résultats de l’étude mettent en exergue que seuls 30% des Français pensent que l’épargne individuelle doit participer en priorité au financement des entreprises.

Les Français et l’épargne
Les résultats du sondage témoignent du goût peu prononcé des Français pour le placement risqué : 62% d’entre eux préfèrent un placement qui rapporte peu mais peu risqué et 47% épargnent « au cas où, ou pour l’avenir ». La première motivation de l’épargne des Français, parmi ceux qui détiennent au moins un produit d’épargne, est l’épargne de précaution (67%), suivie de l’épargne pour « préparer la retraite » (29%) et, enfin, pour « s’assurer contre le risque de dépendance » (25%).

L’assurance-vie se maintient en tête des meilleurs produits d’épargne : 57% auprès des retraités ont un contrat (et 44% des Français). Suivent les livrets réglementés (Livret A, LDD etc.), en hausse de 3 points par rapport à l’an dernier, et le PEL/CEL, en baisse de 7 points.

Notons enfin que 78% des Français sont avertis de la baisse des taux, ce qui incite 20% d’entre eux à épargner sur des placements mieux rémunérés et 11% à investir dans l’immobilier (- 7 points).

Source : Ipsos