Ces essais, volontairement simples et accessibles à tous, sont une réédition de textes rédigés par l’économiste Jacques Garello dans La Nouvelle Lettre, la publication hebdomadaire de l’ALEPS.

Quatre ouvrages pour aborder selon autant d’angles la pensée libérale. Dans Connaissance du libéralisme, c’est les mythes et caricatures dont souffre le libéralisme qui sont combattus.

« Le renard libre dans le poulailler libre », « Le triomphe du chacun pour soi », « La concurrence sauvage », tous les poncifs répétés à l’envi par les politiques et leurs courtisans sont analysés et renversés par de courtes références aux auteurs de la pensée libérale.

Une philosophie de la liberté

Le libéralisme est une philosophie de la liberté, en perpétuel questionnement. Portraits de philosophes et Portraits d’économistes viennent donc compléter le premier opus en présentant les plus grands intellectuels ayant contribué à l’immense richesse de la pensée libérale. Les principaux détracteurs des libéraux sont également présentés, car l’affrontement des idées a contribué à la richesse du libéralisme.

Se passer de l’Etat

Enfin, le quatrième ouvrage, plus politique, présente une utopie libérale. Se passer de l’Etat propose ce que pourrait être une société adoptant les principes du libéralisme, et quelles réponses elle apporterait aux grands problèmes que nous vivons : crise du logement, crise de l’éducation, inefficacité des services publics…

Bien loin de la représentation véhiculée par les principaux médias, c’est bel et bien celle d’une société apaisée permettant à chacun de s’épanouir que met en lumière ce court essai.

D’autres opus devraient suivre dans les prochains mois, avec toujours la volonté de proposer un message simple, didactique, accessible à tous et surtout aux plus jeunes ; car c’est à l’âge où ils se posent des questions sur le monde qu’il faut pouvoir leur proposer une vision non tronquée de la plus belle des philosophies : celle de la liberté.

Source:  www.libres.org