thomas_opt

Créée par Hubert Curien en 1992, la Fête de la science est un évènement de médiation scientifique, qui promeut la science auprès du grand public, en favorisant les échanges entre les scientifiques et les citoyens. A cette occasion, le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, organise pour la 25ème année consécutive et avec 15 établissements de recherche partenaires1, la 25ème édition de la Fête de la Science. Point d’orgue de la manifestation pour le CNES et les autres établissements partenaires invités, les deux journées de l’évènement « Science en direct » qui se dérouleront les samedi 8 et dimanche 9 octobre à la Cité des Sciences et de l’Industrie, animées par Fred Courant et son équipe de l’Esprit Sorcier.

En préambule de l’évènement, Thomas Pesquet, parrain de la manifestation, actuellement dans les derniers préparatifs de son départ vers la station spatiale internationale, est venu à la Cité des Sciences et de l’Industrie, afin de rencontrer plusieurs centaines de jeunes, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Jean-Yves Le Gall, Président du CNES. Leur a été notamment présentée, l’expérience Echo du CNES, qui permet aux astronautes en orbite de réaliser eux-mêmes des échographies, grâce à un échographe télé-opéré. Au-delà de l’utilité dans la station, l’amélioration de ce système est un enjeu important sur Terre, en particulier pour l’accès aux soins médicaux en zones isolées.

Autre événement marquant de la journée, la signature entre le CNES et l’ESA, de l’accord de coopération sur PROXIMA, la mission de Thomas Pesquet. Cet accord définit le cadre juridique de coopération pour la réalisation d’expériences (voir pièce jointe) par Thomas au cours de sa mission. En effet, en complément des expériences conduites par l’ESA, le CNES développe des instruments innovants qui permettront d’améliorer nos capacités d’investigation en physiologie humaine (Echo, Everywear et Perspectives), de mieux contrôler les conditions de vie dans la station (AquaPad et Matiss) et d’améliorer nos connaissances sur le comportement des fluides dans l’espace (Fluidics). Le programme ESA/CNES est articulé en cinq grandes thématiques : Physiologie humaine, Environnement spatial, Physique des fluides, Physique fondamentale et Education. Une vingtaine de ces expériences sera sous la responsabilité du CADMOS (Centre d’Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales) à Toulouse, le service du CNES en charge de préparer, organiser et suivre les expériences menées en micropesanteur.

1 BRGM, CEA, CNES, CNRS, Genopole, Ifpen, Ifremer, Ineris, Inra, Inria, Inserm, IRD, Irstea, Météo-France et l’Université d’Evry.
2 https://cnes.fr/fr/fete-de-la-science-2016