Faire un don au site

Vos dons sont essentiels, ce sont eux qui assurent le développement du site et garantissent son indépendance.












Nombre de visiteurs en ligne

LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE

Nous n’avons toutefois nullement l’intention de faire de la démo­cratie un  fétiche. Il est peut-être vrai que notre génération parle trop de  démocratie, et y pense trop, et ne se soucie pas assez des valeurs  qu’elle sert. On ne saurait dire de la démocratie ce que Lord Acton a  justement dit de la liberté, qu’elle « n’est pas un moyen pour atteindre la fin politique suprême.


Elle est en elle-même… la fin politique suprême. On en a besoin, non pas pour avoir une bonne  administration publique, mais pour garantir la sécurité dans la  recherche des fins suprêmes de la société et de la vie privée ». La  démocratie est essentiellement un moyen, un procédé utilitaire pour  sauvegarder la paix intérieure et la liberté individuelle. En tant que  telle, elle n’est aucunement infaillible. N’oublions pas non plus qu’il a souvent existé plus de liberté culturelle et spirituelle sous un  pouvoir autocratique que sous certaines démocra­ties, et  qu’il est au moins concevable que sous le gouvernement d’une majorité  homogène et doctrinaire, la démocratie soit aussi tyrannique que la  pire des dictatures. Ce que nous voulons souligner, ce n’est pas que la  dictature supprime inévitablement la liberté, mais plutôt que le  planisme mène à la dictature parce que la dictature est l’instrument le  plus efficace de coercition et de réalisation forcée d’un idéal, et qu’à ce titre elle est indispensable à une société planifiée.

Le  conflit entre planisme et démocratie surgit simplement du fait que cette dernière est un obstacle à la suppression de liberté requise par la  direction de l’activité économique. Mais dans la mesure où la  démo­cratie cesse d’être une garantie de la liberté individuelle, il se  peut qu’elle persiste sous une forme quelconque sous un régime  totalitaire. Une véritable « dictature du prolétariat », même  démocratique de forme, au jour où elle entreprendrait la direction  centralisée de l’éco­nomie, détruirait probablement la liberté  individuelle aussi complète­ment que le ferait n’importe quelle  autocratie.

2 Réponses à LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE

  1. youyou Répondre

    22 octobre 2011 a 20 h 45 min

    « La démocratie rend les citoyens égaux devant la loi. Elle écrase du même coup la notion de charge sociale assignée (souvent héréditaire) et transforme le peuple non pas en une horloge bien réglée, mais bien en électrons libres. »

    • Votre nom... Répondre

      30 décembre 2012 a 23 h 01 min

      La démocratie permet à l’individu qui vote avec une majorité de ses semblables, d’imposer ses préjugés, ses croyances et parfois même sa religion à d’autres individus forcés à se soumettre sous prétexte qu’ils sont minoritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>