Faire un don au site

Vos dons sont essentiels, ce sont eux qui assurent le développement du site et garantissent son indépendance.













Nombre de visiteurs en ligne

Suivez le programme OKINAWA

 

Pour clore ce mois dédié au Japon – pays que j’ai eu la chance de découvrir en mars –, je vous propose d’aller à Okinawa. Ou plus exactement de parler des secrets de cette région du monde qui compte le plus de centenaires bien portants !

Dans Le grand livre du régime Okinawa, Anne Dufour et Carole Garnier tentent de percer les mystères de cette extraordinaire longévité. Inspirons-nous de leurs découvertes et recommandations : « Avec le régime Okinawa, tout fonctionne mieux. L’organisme se protège et se répare plus efficacement, le squelette se consolide, le système hormonal est équilibré… »

Les centenaires d’Okinawa

L’île d’Okinawa fait partie de l’archipel des Ryukyu, qui se situe entre le Japon et Taïwan. On y compte 3 fois plus de centenaires qu’en France (pays pourtant très bien placé dans le classement mondial de l’espérance de vie !). Nombreux… et surtout bien portants.

Une histoire de gènes ? Pas vraiment. Ceux des Okinawans n’ont rien de très spécial. Les réponses se trouvent plutôt du côté des habitudes de vie, de l’alimentation, de la gestion du stress…

Dans leur livre, Anne Dufour et Carole Garnier expliquent que des chercheurs ont listé plusieurs points majeurs, permettant d’expliquer cette belle longévité :

  • une alimentation variée, frugale, riche en végétaux, pauvre en sel ;
  • une activité physique régulière ;
  • la qualité de l’environnement (milieu peu pollué et enchanteur) ;
  • la place des aînés, au cœur de la vie sociale ;
  • un réseau amical large et fidèle (oui, les personnes de plus de 70 ans qui ont le plus d’amis et de relations sociales sont celles qui vivent le plus longtemps !) ;
  • un esprit et un corps formant un tout ;
  • ni trop, ni trop peu de soleil (source numéro 1 de vitamine D qui est LA vitamine de la longévité) ;
  • une bonne gestion du temps, permettant de profiter de chaque minute.

« Il est possible d’éviter 80% des maladies cardiovasculaires »

D’après Wilfried Kamphausen (de la direction générale de la santé et de la protection des consommateurs auprès de la Commission européenne), « il est désormais prouvé qu’il est possible d’éviter 80% des maladies cardiovasculaires, 90% des diabètes de type 2 et un tiers des cancers en changeant de style de vie, en consommant beaucoup de fruits et de légumes et en luttant contre la sédentarité ».

Saviez-vous que les maladies cardiaques étaient la première cause de mortalité en France ? « Elles tuent chaque année 180 000 personnes et représentent 32% des décès. »

A Okinawa, le taux d’infarctus est très bas. « Leur tension est plus basse ; leur taux de cholestérol aussi ; ils ont une teneur sanguine en antioxydants élevée, notamment en vitamine E (1/4 de plus que nous) et en flavonoïdes (10 fois plus !), grands protecteurs cardiaques ; ils ont un taux élevé d’omégas 3 dans le sang (3 fois plus que nous). »

Comment les Okinawans se protègent-ils de l’infarctus ? « L’activité physique, le calme, les bonnes graisses (huile d’olives, huile de colza, poissons gras), les fruits et les légumes, le bon cholestérol, une silhouette fine. »

Et si à Okinawa, on souffre beaucoup moins de maladies cardiaques qu’ailleurs, il en est de même pour les attaques cérébrales, les cancers, le diabète… Sans oublier que leur cerveau est en pleine forme !

Votre programme Okinawa

Anne Dufour et Carole Garnier vous proposent d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires et d’hygiène de vie, et de les garder par la suite.

Le programme Okinawa est, en effet, bien plus qu’un simple régime, avec une date de début et de fin, mais surtout une véritable philosophie de vie. Manger oui, mais pas n’importe comment. Lorsque vous préparez votre repas, dressez joliment votre assiette. « A Okinawa, on fait preuve d’imagination, même si les plats sont archi-simples, on s’efforce de présenter un plat comme une œuvre d’art, on exalte ses parfums, bref on rend hommage à l’aliment. »

Le livre liste une cinquantaine de mesures à expérimenter tout au long du programme : méditer, jouir du silence, positiver et relativiser, jardiner, découvrir le karaté, apprendre l’art du bonsaï, s’en remettre à la mer, développer ses relations amicales …

Le livre vous invite donc à suivre un programme bien-être et longévité d’une durée de 30 jours. Les menus du petit déjeuner, du déjeuner et du dîner y sont listés, ainsi que des mesures « comme à Okinawa », à intégrer dans son quotidien.

Ainsi, il s’agira de cuisiner des aliments spécifiques (ail, ananas, crevettes, épinards, haricots rouges, huile de colza, oignons, orge, patate douce, riz, germes de soja…), inspirés du quotidien des Okinawans, mais aussi de mettre en place des petits et grands changements qui pourront faire toute la différence : ne pas regarder la télé en mangeant, se lancer dans un nettoyage de printemps, être attentif aux autres et offrir son aide…

Au terme du programme, répondez au questionnaire qui se trouve à la fin du livre. Aux questions : « Je me sens plus en forme au réveil » ; « Je me sens de bonne humeur » ; « Je m’endors mieux le soir » ; « J’ai perdu un peu de poids »… Je parie que vous répondrez plus d’une fois oui.

Vous vous lancez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *