Faire un don au site

Vos dons sont essentiels, ce sont eux qui assurent le développement du site et garantissent son indépendance.













Nombre de visiteurs en ligne

L’ambition du musée de la franc-maçonnerie est de témoigner de l’influence maçonnique sur l’évolution de la société, de la citoyenneté et de la modernité.

Le patrimoine maçonnique est à l’image des mutations qui ont vu au cours des derniers siècles accéder nos sociétés à la modernité.

Créé en 1889, victime de spoliations sous l’Occupation, ré ouvert en 1973, le musée a progressivement reconstitué ses collections. Depuis 2000, il est le musée de la franc-maçonnerie et il bénéficie depuis 2003 de l’appellation « Musée de France », délivrée par le Ministère de la Culture.

Ces dernières années, une action soutenue lui a permis de faire de nouvelles acquisitions, d’accueillir de nouveaux publics, de créer une banque d’images.

Afin de compléter ce renouveau, le musée a été entièrement rénové afin de mettre en valeur les oeuvres uniques que renferme ce lieu d’histoire et de culture de la franc-maçonnerie. Toutes les composantes de la franc-maçonnerie française oeuvrent au sein de son comité scientifique et de l’association des amis du musée.

 Quelques chiffres…
 400 m2 d’expositions   permanentes
(10 000 pièces dans les collections
actuelles) 200 m2 dédiés aux expositions
temporaires 400 m2 de bibliothèque (23 000
volumes) et de centre d’archives

 350 m2 d’espaces d’accueil, de
bureaux et de réserves

Il soutient et anime de nombreuses manifestations, notamment maçonniques dans toute la France. Il s’est doté d’un projet scientifique et culturel afin d’assurer son développement et sa rénovation dans les années à venir, et devenir ainsi un parcours de découverte et de réflexion autour de l’identité et de l’histoire des francs-maçons.

L’ambition du musée de la franc-maçonnerie est de témoigner de l’influence maçonnique sur l’évolution de la société, de la citoyenneté et de la modernité.

Les spécificités et les évolutions de la franc-maçonnerie ont laissé une empreinte qui se retrouve dans l’importance de l’iconographie et des objets préservés à travers le temps, dont le musée est dépositaire.

On peut retrouver la richesse de l’architecture et de l’apparat des temples sur le site du musée : mobilier, décors et objets rituels ayant appartenu aux loges et aux maçons. Une importante collection de sceaux, bijoux, médailles, peintures, objets personnels comme des montres et des tabatières sont conservés, ainsi qu’un grand nombre de manuscrits, de patentes, de gravures, de livres d’architecture, de photographies.

Parmi les pièces emblématiques :

– un portrait en pied du comte de Clermont, Grand Maître de 1743 à 1771
– les « tabliers » de Voltaire ou de Jérôme Bonaparte, éphémère roi de Westphalie
– l’épée de « Vénérable » de Lafayette

Le visiteur pourra également admirer la plus belle collection de faïences à décors maçonniques du XVIIIe siècle ou de superbes «décors» (tabliers, cordons, sautoirs…) brodés ou peints avec les emblèmes et symboles des différents grades de l’ordre, ainsi que quelques-uns des documents de la collection, comme une édition originale des Constitutions d’Anderson de 1723 ou différents manuscrits de la plus grande rareté.

Un musée à découvrir absolument afin de comprendre l’empreinte de la franc-maçonnerie au fil des siècles et l’importance du patrimoine maçonnique. Celui-ci est véritablement le reflet d’un art de vivre et d’un engagement au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *