Faire un don au site

Vos dons sont essentiels, ce sont eux qui assurent le développement du site et garantissent son indépendance.













Nombre de visiteurs en ligne

Le stress s’accumule donc dans le ventre. Pourquoi cette découverte est-elle importante ?

 

Le stress s’accumule donc dans le ventre. Pourquoi cette découverte est-elle importante ? Parce qu’on sait que cette façon de grossir, longtemps l’apanage des hommes, est un facteur de risque classique pour les maladies cardio-vasculaires (hypertension, hyperlipidémie, maladie coronarienne, accidents vasculaires cérébraux) et même pour le diabète. Aujourd’hui, les femmes en sont à leur tour victimes. Espérons toutefois qu’elles sauront y faire face plus intelligemment.

Comment perdre du ventre ?
Le stress, par la libération du cortisol qu’il entraîne, s’accumule dans le ventre. Trois parades : faire de l’exercice physique, identifier les causes du stress et tenter de les réduire (changer d’air professionnel ?), ou apprendre à y faire face plus sereinement (avec la méditation, par exemple).

1- Stress and Body Shape : « Stress-Induced Cortisol Secretion is Consistently Greater Among Women with Central Body Fat », E. Epel et al., in « Psychosomatic Medicine », 2000.

 
 
 Privilégiez le cuit
En modifiant la structure des aliments, la cuisson facilite la mastication, la digestion et l’assimilation.

 Salez modérément
L’excès de sel favorise la rétention d’eau au niveau du ventre. Goûtez avant de ressaler et limitez la consommation de produits industriels.

 Bannissez le grignotage
A chaque nouvelle prise alimentaire, même minime, les sucs digestifs se déclenchent et le système digestif, perturbé, repart pour un tour. Une collation, ok, mais à heure fixe.

 Soignez votre système digestif
Des difficultés à digérer ? Faites une cure de probiotiques (trouvables facilement en pharmacie).
Des difficultés à éliminer ? Faites une cure de pruneaux et de figues le matin pendant quelques jours (en prenant en compte qu’ils apportent beaucoup de sucres rapides), sinon faites des repas végétariens riches en fibres le soir.

 Respirez
Une bonne respiration ventrale aide à chasser les toxines de l’organisme. Allongée sur le dos, une main à plat sur le ventre rentré, envoyez l’air jusqu’au bout des épaules, faites-le descendre dans les omoplates, la cage thoracique puis le diaphragme, et renvoyez l’air dans le sens inverse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *